A la une


Date de mise en ligne : 4 novembre 2016

L’hebdomadaire égyptien « Al-Ahram Al-Arabi » met en avant l’accueil particulier réservé à SM le Roi lors de sa tournée en Afrique de l’Est

L’hebdomadaire égyptien ‘’Al-Ahram Al-Arabi’’ a mis en avant, dans sa dernière livraison, l’accueil particulier réservé à SM le Roi Mohammed VI lors de sa récente tournée en Afrique de l’Est.

Dans un article placé sous le titre ‘’La visite du Roi dans des pays à l’Est du continent : Une étape préliminaire pour le retour du Maroc au sein de l’Union africaine’’, le journal souligne que cette tournée royale intervient à un moment où le Royaume s’active pour reconquérir son siège au sein de l’organisation panafricaine.

L’hebdomadaire rappelle à cet égard la confirmation du Maroc que son retour au sein de l’Union africaine ne signifie en aucun cas qu’il va renoncer à ses droits légitimes ou la reconnaissance d’une entité fantomatique qui ne dispose pas des éléments les plus fondamentaux de souveraineté, intégrée au sein de l’Organisation de l’unité africaine en violation flagrante de la Charte de celle-ci.

Le journal s’est aussi intéressé à l’écho dans la presse africaine de cette tournée royale, qui a été couronnée par la conclusion de plusieurs accords de partenariat et de coopération, ainsi que par l’établissement de lignes aériennes directs pour stimuler le tourisme dans les deux sens et favoriser les voyages d’affaires.

La tournée royale dans la région intervient aussi alors que le Souverain ‘’vient d’opérer son plus grand changement dans la diplomatie marocaine depuis son accession au trône en 1999, avec la nomination de près de 70 nouveaux ambassadeurs, dont 18 dans des pays africains (…)’’, fait-il observer.

Citant un expert dans les relations euro-africaines, ‘’Al-Ahram Al-Arabi’’ souligne que la tournée royale dans des pays à l’Est du continent reflète la foi politique du Maroc en l’Afrique, basée sur la priorité accordée à la coopération Sud-Sud, et l’ambition de jeter les bases d’un partenariat stratégique entre le Maroc, le Rwanda et la Tanzanie, à l’instar de ses relations distinguées qui le lient à plusieurs autres pays du continent, dont la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal ou le Gabon.

Dans son analyse, cet expert souligne la nécessité pour le Maroc de réintégrer l’Union africaine en vue de ‘’jouer pleinement son rôle en tant que catalyseur du développement et unificateur des initiatives prometteuses du continent’’.

Et l’hebdomadaire de conclure que la tournée de SM le Roi Mohammed VI en Afrique de l’Est fait suite à des visites couronnées de succès dans des pays à l’Ouest du continent.
03/11/2016