A la une

politique


Date de mise en ligne : 5 avril 2018

M. Bourita informe le Conseil de gouvernement des derniers développements de la situation à l’Est du dispositif de défense au Sahara marocain

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a informé, jeudi, le Conseil de gouvernement des derniers développements gravissimes que connait la zone à l’Est du dispositif de défense au Sahara marocain, mettant l’accent sur le message écrit de SM le Roi Mohammed VI au Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres à ce sujet.

Le ministre a relevé que le message royal remis, mercredi au siège des Nations-Unies à New York, au Secrétaire Général de l’ONU, comporte une position qui intervient de crainte que la situation à Bir Lahlou et à Tifariti ne s’enlise ou ne soit pas résolue comme c’était le cas pour Guergarate, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu au terme de ce Conseil.
Le Souverain a tenu à exprimer dans ce message, au nom de toutes les forces vives nationales, toutes sensibilités confondues, le rejet ferme et déterminé du Maroc des provocations et incursions inacceptables perpétrées par le polisario dans cette zone, a fait savoir le ministre, notant que SM le Roi a souligné également que ces actes constituent une menace au cessez-le-feu du 6 septembre 1991, violent le droit international et les résolutions de l’ONU, et compromettent sérieusement le processus politique, mené sous l’égide exclusive des Nations unies par l’Envoyé personnel, Horst Kohler.
Le message royal a insisté également que l’Algérie a une responsabilité flagrante puisque c’est Alger qui finance, abrite, arme et apporte son soutien diplomatique au polisario, a-t-il dit, ajoutant que M. Bourita a relevé que c’est pour cette raison que le Royaume a appelé que l’Algérie assume sa responsabilité compte tenu de son rôle et sa responsabilité dans la création et l’entretien de ce conflit régional.
Par la suite, le Conseil a réitéré la mobilisation du gouvernement et de l’ensemble des forces vives nationales derrière SM le Roi pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume.
05/04/2018