A la une


Date de mise en ligne : 7 novembre 2016

MAEC du Bénin : SM le Roi Mohammed VI est un grand leader africain, qui incarne une vision constructive d’une Afrique unie et indivisible

SM le Roi Mohammed VI, de par Son engagement constant en faveur de la prospérité et du développement du Continent, incarne une vision claire et constructive d’une Afrique unie, convergente et indivisible, a souligné dimanche, le ministre béninois des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci.

« Cette vision claire et positive que porte le Souverain permettra à l’Afrique d’aller au-delà des fragmentations qui depuis les indépendances, ont freiné son développement, a ajouté le ministre dans une déclaration à la MAP, en marge du discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI depuis la capitale sénégalaise, à l’occasion de la célébration du 41è anniversaire de la Marche Verte.

« Je suis très attentif à ce qui se passe sur le Continent africain et les différents actes que SM le Roi Mohammed VI ne cesse de poser pour le rayonnement de l’Afrique, un continent en marche vers le progrès et le développement, ne peuvent être que salutaires et louables’’, a dit le ministre.

Il a, à ce propos, rappelé les multiples visites effectuées par SM le Roi dans nombre de pays africains, en l’occurrence les déplacements récents du Souverain en Afrique de l’Est, plus précisément au Rwanda et en Tanzanie, notant que SM le Roi est déterminé à réduire, voire même anéantir le clivage Maghreb- Afrique Subsaharienne et ce, dans le cadre d’une vision globale et unitaire de l’Afrique.

Ces déplacements constituent un signal fort de SM le Roi Mohammed VI et Son ultime conviction quant à la nécessité de souder les rangs du Continent, avec comme objectif de relier l’Est à l’Ouest du Continent, et d’aider l’Afrique à franchir le cap de l’émergence, en comptant sur ses propres moyens compétences et ce, loin des slogans, a révélé le ministre.

Et d’ajouter que le choix de SM le Roi de prononcer Son discours de la Marche Verte depuis le Sénégal, témoigne encore une fois, de cette volonté du Souverain de s’adresser à tous les africains pour partager avec eux Sa vision sage et Ses ambitions pour une Afrique émancipée et au rendez-vous avec le progrès et le bien-être.

Abordant la question du Sahara Marocain, le chef de la diplomatie béninoise a salué l’initiative d’autonomie des provinces du sud sous souveraineté du Maroc, qualifiant de « constructive » et « positive » cette démarche du Maroc qui ne sort nullement de cette vision du Souverain pour une Afrique soudée.

La démarche du Maroc est son appel incessant à l’unité est une action à saluer car, le Royaume ne cesse de faire prévaloir la voix de la sagesse et du dialogue, loin des divergences. C’est un appel à l’unité africaine que le Maroc défend à cœur, a dit le ministre.

Dans la foulée, M. Agbénonci a salué la décision du Royaume de regagner l’Union Africaine, notant qu’en procédant ainsi, le Maroc illustre une fois de plus, sa volonté de contribuer effectivement au développement du Continent, une Afrique dont il est et restera partie intégrante, et avec laquelle le Royaume partage ses valeurs et principes, la communauté du destin et la similitude des défis à relever.

« Le Maroc est une nation majeure et sa place normale, naturelle et logique ne peut être qu’au sein de l’Union Africaine’’, a insisté le ministre, rappelant le rôle de taille joué par le passé, par le Maroc pour que l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) puisse se concrétiser, avant de devenir l’Union Africaine.

Sur un autre registre, le ministre béninois s’est félicité de la tenue du 7 au 18 novembre courant de la COP22, notant que ce rendez-vous permettra à l’Afrique de s’unir, de parler d’une seule voix et de se lever conjointement avec la communauté internationale, contre les effets des changements climatiques.

Au sujet de la Coopération entre son pays et le Maroc, le chef de la diplomatie béninoise, a qualifié d’’’excellent’’ et de ‘’consolidé’’, ce partenariat unissant les deux pays, faisant savoir que le Maroc demeure un partenaire privilégié et majeur du Bénin, compte tenu de sa démarche pragmatique basée à la fois sur l’efficacité et l’excellence.

« Entre le Maroc et le Bénin c’est une amitié forte et solide qui existe, et que le président du Bénin veille à consolider davantage car, on estime que c’est dans le cadre d’une coopération sud-sud active et efficace, telle que prônée par nos deux pays, que le développement de l’Afrique sera bientôt une réalité », a-t-il dit.
07/11/2016