A la une


Date de mise en ligne : 2 décembre 2016

Maroc/Nigeria: Consécration de la vision royale d’une Afrique maîtresse de son destin

La visite officielle qu’entame Sa Majesté le Roi Mohammed VI en République fédérale du Nigeria est une nouvelle consécration de la vision perspicace et du leadership clairvoyant du Souverain en faveur du renforcement des relations bilatérales liant Rabat et Abuja et de l’avènement d’une Afrique maîtresse de son destin.
Première en son genre au Nigeria, cette visite royale illustre le choix opéré par le Royaume de diversifier ses partenariats, tant au niveau géopolitique qu’au plan économique, comme elle confirme, une fois de plus, que la politique africaine du Maroc a une portée continentale allant au-delà de l’Afrique occidentale et centrale.
Expression de la volonté du Royaume, portée au plus haut niveau, d’étendre le modèle de coopération Sud-Sud que le Maroc a développé avec ses partenaires traditionnels sur le continent, la visite de SM le Roi ouvre une nouvelle page dans les relations entre Rabat et Abuja qui datent de 1960, année de l’indépendance du Nigeria, et qui furent marquées, des années durant, du sceau de la solidarité, du rapprochement et du respect de l’intégrité territoriale.
Fidèle à cet engagement, le Maroc avait condamné les atteintes portées entre 1967 et 1970, à l’unité nationale et à l’intégrité territoriale du Nigeria suite à la sécession du Biafra et revendiqué le recours à toute initiative susceptible de rétablir au plus tôt l’autorité du pouvoir fédéral dans la région en sécession.
Ces relations ancrées dans le temps ont connu ce derniers mois une évolution positive, marquée particulièrement par l’entretien en tête à tête qu’a eu Sa Majesté le Roi Mohammed VI avec le président nigérian, Muhammadu Buhari, en marge de la réunion de haut niveau de la 22ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP22), tenue le 15 novembre à Marrakech.
La visite qu’entreprend le Souverain au Nigeria témoigne donc de la convergence des visions de SM le Roi et du président nigérian pour le renforcement des liens d’amitié et de fraternité entre les deux pays, ainsi que pour l’intégration régionale et le renouveau du continent africain. Elle permettra, sans nul doute, de donner une forte impulsion aux relations politiques et de convenir d’actions concrètes devant participer à la promotion d’une coopération bilatérale renforcée, diversifiée et mutuellement avantageuse.
Cette visite sera également l’occasion pour les deux pays de mettre en place un cadre juridique étoffé et opérationnel, à même de structurer une collaboration fructueuse aussi bien entre gouvernements qu’entre opérateurs privés, au service d’un Partenariat stratégique fort, basé sur une coopération Sud-Sud pragmatique et solidaire, construite autour de l’échange d’expériences et le partage d’expertise.
Elle permettra aux deux pays de joindre leurs efforts pour apporter des réponses appropriées et audacieuses aux multiples défis auxquels ils sont confrontés, notamment aux questions de paix et de sécurité, de démocratie et de bonne gouvernance, de développement économique et d’autres questions d’intérêt commun et à caractère sensible et prioritaire.
Parce que le développement économique et social ne saurait se réaliser dans l’instabilité, la sécurité et la lutte contre le phénomène terroriste demeurent des préalables à tout développement économique et à tout progrès social. C’est pourquoi, le Maroc et le Nigeria doivent renforcer leur coopération et fédérer leur expériences et expertises dans ce domaine.
D’ailleurs, le Maroc a, de tout temps, fait part de son engagement à partager son expérience singulière et reconnue mondialement avec ses frères africains, que ce soit dans le domaine de la coopération sécuritaire ou en matière de lutte contre l’extrémisme.
Ce partage d’expérience ne se limite pas au volet sécuritaire, car le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a manifesté sa disposition à faire bénéficier les pays africains de son expérience dans un domaine tout aussi important que la gestion de la chose religieuse.
Dans ce cadre, plusieurs imams nigérians ont intégré l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates de Rabat, outre l’échange d’expérience effectué dans le cadre de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, une instance créée à l’initiative de Sa Majesté le Roi aux fins de préserver la religion contre les déviations et l’extrémisme et de promouvoir les valeurs magnanimes de l’Islam.
En somme, la visite de SM le Roi à Abuja vient consacrer la vision royale d’une Afrique qui se prend en charge, une Afrique qui croit à l’unité, une Afrique qui a confiance en elle-même et qui entrevoit l’avenir avec optimisme et espoir.
01/12/2016