A la une

economie


Date de mise en ligne : 26 juillet 2017

Maroc/Sénégal : Le suivi des accords de coopération liant les deux pays au centre d’une séance de travail à Dakar

Une séance de travail consacrée à l’examen et au suivi des différents accords de coopération liant le Maroc et le Sénégal a réuni, lundi à Dakar, les membres d’une délégation marocaine restreinte conduite par Mme Mounia Boucetta, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI), et des représentants de différents services et secteurs sénégalais concernés.

La réunion qui intervient dans le cadre de la visite effectuée au Sénégal, sur Très Hautes Instructions Royales, par une délégation marocaine composée de représentants des secteurs public et privé, s’est penchée sur les moyens de consolider davantage les relations entre le Maroc et le Sénégal et les perspectives de développement de la coopération entre les deux pays.

Les quinze accords et conventions passés au crible, point par point, par les délégations des deux pays et jugés parmi les plus prioritaires, concernent le point de débarquement aménagé (PDA) de Soumbédioune, la cité de l’émergence, la cité des affaires de l’Afrique de l’ouest, la convention de partenariat pour le développement de l’énergie solaire et l’accord sur l’aquaculture et le poulpe.

Il s’agit également du protocole d’accord liant le ministère de l’économie, des finances et du plan du Sénégal, le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis) du Sénégal et BMCE Bank of Africa, l’accord pour le financement de la petite agriculture et la microfinance, le mémorandum d’entente concernant l’économie sociale et solidaire, l’accord sur les filières animales et la santé vétérinaire, l’accord portant sur le transport international des voyageurs et des marchandises et l’accord de siège relatif au fonctionnement de la clinique ophtalmologique de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable.

Tout au long des discussions, les deux parties se sont engagées à surmonter les obstacles qui se posent et à mettre en place les différentes commissions et groupes de travail qui devront assurer le suivi et la coordination des différents accords.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, M. Mame Baba Cissé a indiqué que la visite de la délégation marocaine à Dakar s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations exceptionnelles entre le Maroc et le Sénégal et pour assurer le suivi des accords signés entre les deux pays depuis 2015.

Le nombre important de textes couvrant des domaines variés, tels l’habitat, l’énergie, l’environnement, le transport, entre autres, témoigne de la vitalité de la coopération bilatérale que les deux Chefs d’Etat ont érigé en partenariat stratégique, a-t-il dit.

La rencontre représente ainsi, a-t-il ajouté, une opportunité pour apprécier le niveau de mise en œuvre des accords et déceler les difficultés rencontrées.

De son côté, Mme Boucetta a souligné que son déplacement à Dakar est une célébration de la densité et de l’exemplarité des relations entre les deux pays, notant que cette visite, qui intervient sur Très Hautes instructions royales vise à assurer une bonne exécution et mise en œuvre des accords signés entre les deux pays.

La délégation marocaine se compose de représentants des ministères de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, de responsables de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), de l’office chérifien des phosphates et de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable.

Après avoir souligné que le Sénégal est désormais la première destination des investissements directs étrangers marocains, Mme Boucetta a fait part de la disponibilité du Royaume à accompagner le Sénégal dans la mise en oeuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Au terme de cette séance de travail, Mme Boucetta et la délégation l’accompagnant, composée notamment de l’ambassadeur de SM le Roi à Dakar, M. Taleb Barrada et du directeur des Affaires africaines près le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mohammed Sbihi, a effectué une visite de terrain au site Soumbédioune, où des explications leur ont été fournies concernant l’avancement de ce projet qui devra être achevé d’ici fin octobre début novembre prochains.

Financé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, ce projet a mobilisé une enveloppe estimée à 20 millions de Dirhams.

Le projet comprend dix entités visant à améliorer la réception des poissons ainsi que le quotidien des artisans pécheurs. Il s’agit entre autres d’une halle aux poissons, d’une chambre froide et d’une fabrique de glace, des espaces socio-collectifs et des bureaux administratifs, d’un espace de transformation du poisson, d’un marché de vente au détail, des ateliers mécaniques et des pontons pour débarquement du poisson.

La réalisation de ce point de débarquement aménagé a pour objectifs la création d’un pôle de développement socio-économique, la génération d’emplois et l’amélioration des conditions de travail des pêcheurs locaux.

Le site, qui se situe dans la baie de Soumebédioune dans le quartier de Médina, abrite 306 pirogues et environ 1500 marins.

24/07/2017