A la une


Date de mise en ligne : 11 décembre 2016

MEDays 2016: L’expérience et les atouts du Maroc, une référence pour un « modèle africain » résilient

Des experts marocains et étrangers ont souligné, vendredi à Tanger, que la position stratégique, les expériences et les atouts du Maroc aux niveaux politique, démocratique, humain et économique, constituent une référence de premier plan pour ériger un « modèle africain » capable de relever les défis actuels et futurs du continent.

Intervenant lors d’un panel sous le thème « la Marque Maroc: fer de lance du Made in Africa », organisé dans le cadre de la 9ème édition du Forum international MEDays, ces experts ont assuré que le »modèle marocain » se veut un signe distinctif qui reflète l’image réelle des potentiels humain et économique de l’Afrique et permet de commercialiser la marque « Made in Africa », qui aspire à une position de choix sur la scène internationale, grâce à ses ressources riches et prometteuses.

Ils ont ainsi précisé que le Maroc constitue aujourd’hui un « modèle distingué » que de nombreux pays africains aspirent à suivre, à même d’emprunter la même voie de développement vers un avenir stable, prospère et prometteur et de répondre aux exigences de développement et des attentes de leurs peuples.

Les panélistes ont, dans ce sens, estimé que le modèle marocain puise son essence dans l’authenticité et le capital civilisationnel ancestral du Royaume ainsi que dans la crédibilité de son action politique, son expérience démocratique, sa modération religieuse, son ouverture, sa stabilité et ses efforts constants en tant qu’acteur géostratégique dans la réalisation de la paix au niveau régional et mondial, outre son engagement inlassable en matière de lutte contre l’extrémisme et la discrimination sous toutes ses formes et son attachement ferme au dialogue civilisationnel, aux valeurs universelles et aux principes humanitaires.

La « marque africaine singulière » du Maroc est liée également, selon eux, à son attractivité économique et son ferme engagement en faveur de la question environnementale, en tant que l’un des principaux piliers du développement durable, ainsi qu’à son modèle de développement, ont ils indiqué, notant que le Royaume se veut une référence en matière de coopération Sud-Sud, qui traduit son attachement au renforcement des capacités africaines à travers la formation, l’échange d’expériences et le transfert de technologies.

Et de souligner que le Maroc, grâce à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a fait de son ouverture sur l’Afrique un choix stratégique, qui favorise le développement du continent et garantit la complémentarité entre les pays africains, et ce à travers le lancement de plusieurs projets novateurs et l’adhésion des secteurs public et privé à la mise en oeuvre des chantiers d’envergure engagés.

Ce panel a été animé par Nabil Ayouch (acteur associatif et économique), Thomas Eymond Laritaz (expert économique international), Othmane Bekkari (représentant de la RAM) et Thami Ghorfi (expert économique).

Placée sous le thème « De la fragmentation à la durabilité : Révolutionner les paradigmes », la 9ème édition du MEDays, organisée par l’Institut Amadeus, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, vise à débattre des premiers enseignements tirés des travaux de la COP22 et des orientations économiques et énergétiques à prendre à l’entame de la présidence marocaine de cet événement international, et à examiner les perspectives de développement de l’Afrique.

Associant plus de 3.000 participants et 120 intervenants de haut niveau, parmi lesquels des chefs d’Etats et de gouvernements, des ministres, des décideurs politiques, des dirigeants d’entreprises, des experts, des universitaires et des représentants de la société civile, le Forum MEDays 2016 vise à placer le concept de co-développement responsable au centre des enjeux africains et mondiaux, à travers le traitement des modalités concrètes de redéfinition des relations Sud-Nord et de consolidation des rapports Sud-Sud.
09/12/2016