A la une

politique


Date de mise en ligne : 19 septembre 2018

Mme Boucetta: Le Maroc a choisi la voie du respect du droit international pour trouver une solution à la question du Sahara

 Le Maroc a choisi la voie du respect du droit international pour trouver une solution à la question du Sahara, a affirmé, mardi à Rabat, la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta.

Le Maroc soutient le processus de règlement onusien et oeuvre avec le secrétaire général des Nations Unies et avec son envoyé personnel pour parvenir à une solution définitive à ce conflit, sur la base du plan marocain d’autonomie et dans le cadre du respect de l’intégrité territoriale du Royaume, a indiqué Me Boucetta à l’ouverture des travaux d’une simulation de négociations sur la question nationale au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, organisée par l’Académie marocaine des études diplomatiques au profit d’une trentaine de jeunes diplomates marocains et de certains pays africains partenaires. Après avoir mis l’accent sur les efforts de développement que déploie le Maroc dans ses provinces du Sud dans le cadre d’une vision intégrée dotée de plus de 70 milliards de dirhams, Mme Boucetta a mis en relief l’importance de ce débat qui vient couronner un cycle de formation de neuf mois et qui intervient à la veille des travaux de l’assemblée générale de l’ONU et du 43ème anniversaire de la Marche verte.

La secrétaire d’Etat a en outre souligné le caractère prioritaire et fondamental de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, notant que la responsabilité de défendre la cause nationale incombe à tous les Marocains et prend une dimension encore plus importante pour les diplomates qui sont appelés au quotidien à mettre en oeuvre la politique étrangère du Royaume pour préserver les intérêts du pays.

La défense de la question du Sahara est une action de communication continue qui ne se limite pas uniquement à l’espace onusien, mais se poursuit au niveau de différentes sphères pour contrecarrer toute propagande qui nuit aux intérêts du pays, a insisté Mme Boucetta, se félicitant à cet égard de la grande dynamique que connaît la diplomatie marocaine sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI et de la position dont jouit le Royaume à tous les niveaux sur la scène internationale. Mme Boucetta a en outre tenu à sensibiliser les jeunes diplomates à l’importance fondamentale de maitriser les techniques de négociations au niveau des Nations unies car les issues aux conflits que connait la région et le continent ne peuvent être que politiquement négociées dans l’objectif de conforter la paix, la sécurité et la prospérité en Afrique.

La simulation d’un débat sur la question du Sahara au sein du Conseil de sécurité est une expérience inédite pour l’Académie marocaine des études diplomatiques qui ambitionne à travers cette initiative de développer les compétences des futurs diplomates en leur permettant de s’imprégner des techniques de négociations multilatérales dans le giron onusien et d’être suffisamment outillés pour bien défendre les intérêts du pays au sein des différentes instances internationales.

Cet exercice vise également à permettre aux futurs diplomates de maitriser les règles du débat onusien et les normes de rédaction des résolutions.
19/09/2018