A la une

politique


Date de mise en ligne : 23 juin 2018

Ouverture à Santiago du Chili d’un séminaire académique international sur le Sahara marocain

 Un séminaire académique international sur le Sahara marocain a ouvert ses travaux, vendredi dans la capitale chilienne Santiago, avec la participation d’une pléiade de chercheurs universitaires, de politiques, de militants des droits de l’Homme, de syndicalistes et de représentants de la société civile en provenance de pays d’Amérique latine et du Maroc.

Ce conclave de trois jours sera l’occasion de débattre de plusieurs thématiques axées notamment sur la question du Sahara, la place du Maroc en Afrique, la proposition d’autonomie au Sahara et la résolution pacifique des conflits.

Les participants se pencheront également, dans le cadre de groupes de travail, sur “les droits humains” et “le rôle de la femme et de la société civile dans le monde actuel”.

Organisé à l’initiative du Centre d’études du Maghreb pour les Amériques, basé à Santiago du Chili, cet évènement académique compte à son programme plusieurs rencontres lors desquelles d’éminents professeurs et experts présenteront leurs analyses et points de vue sur diverses questions d’actualité en relation avec le Maghreb alors que plusieurs représentants de la société civile et de politiques partageront leurs points de vue avec l’assistance et les conférenciers.

Dans une allocution de circonstance, le président du Centre d’études du Maghreb pour les Amériques, Juan Carlos Moraga, a indiqué que ce conclave réunit, pour la première fois en Amérique Latine, des intellectuels, des universitaires et des représentants de la société civile qui ont exprimé, ces dernières années, leur soutien à la proposition d’autonomie marocaine pour résoudre le différend artificiel autour du Sahara marocain.

Le Centre d’études du Maghreb pour les Amériques regroupe une pléiade d’universitaires, d’intellectuels, d’experts et de représentants d’organisations sociales et culturelles d’Amérique latine avec pour objectifs notamment d’étudier et de faire connaître, dans le cadre d’une approche académique, la réalité des pays du Maghreb, depuis une perspective positive, et de promouvoir le soutien à la paix, à la culture et au dialogue.
23/06/2018