A la une

politique


Date de mise en ligne : 21 décembre 2019

Paix et Sécurité: le Maroc affirme au Caire que les efforts de l’UA doivent accompagner les actions du CS de l’ONU

Le Maroc a souligné, jeudi au Caire, que le Conseil de sécurité (CS) de l’ONU joue un rôle essentiel dans la préservation de la paix et de la sécurité internationales, notant que les efforts consentis dans ce sens par l’Union africaine (UA) doivent être en phase avec le cadre général des actions du CS et de l’ONU.
Intervenant lors des travaux de la 12è réunion ordinaire du comité technique spécialisé sur la défense, la sûreté et la sécurité, relevant de l’UA, tenue au niveau des ministres en charge de la défense, la délégation marocaine a relevé, à cette occasion, que les efforts consentis par l’UA en matière de préservation de la paix et de la sécurité internationales doivent accompagner ceux accomplis par le CS dans ce domaine.
Dans ce sens, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc près l’UA et la Commission économique pour l’Afrique, M. Mohammed Arrouchi, a indiqué que les efforts fournis par l’UA en vue de préserver la paix et la sécurité en Afrique demeurent tributaires de l’appui et des ressources nécessaires pour la réalisation de la paix, la sécurité et la stabilité ainsi que de la mise en oeuvre des actions de reconstruction et de développement post-conflit.
Sous cet angle, M. Arrouchi a soutenu que la vision de SM le Roi Mohammed VI place la sécurité, la stabilité, le développement et la dignité du citoyen africain au coeur de l’action africaine commune, notant que la complexité des défis sécuritaires en Afrique requiert une approche efficace qui prend en compte la corrélation entre paix, sécurité et développement.
Pour M. Arrouchi, cette approche holistique qui intègre le volet de développement et de traitement des questions de paix et de sécurité en Afrique, est de nature à réunir les conditions minimales pour garantir la stabilité et le développement du continent.
Certes, l’approche sécuritaire a prouvé ses limites dans l’atteinte de solutions efficaces et pérennes, a-t-il reconnu, soulignant qu’il sied, par conséquent, d’adopter une approche globale et mutlidimensionnelle qui met le développement du continent à la tête de ses préoccupations.
Par ailleurs, M. Arrouchi a fait remarquer que les défis à dimensions sécuritaires, à l’instar des changements climatiques, la migration et l’extrémisme freinent les efforts de préservation de la paix et de la sécurité, ce qui nécessite, a-t-il dit, l’adoption d’une approche solidaire à même d’endiguer leurs effets sur la paix et la sécurité sur le continent.
Cette réunion a été marquée par la participation des ministres de la défense et des chefs d’état-major des pays membres de l’UA ou leurs représentants. Outre M. Arrouchi, la délégation marocaine comprenait des responsables et cadres des départements de la Défense, de l’Intérieur et des Affaires étrangères.
Cette rencontre a été précédée d’une réunion des experts (15-17 décembre), consacrée notamment à l’examen des efforts de l’UA en matière de préservation de la paix en Afrique à l’horizon 2020, aux principes de l’Union au sujet des opérations de soutien à la paix et au projet de l’UA relatif à la circulation des armes de petits calibres et légères récupérées lors des opérations de soutien à la paix.
20/12/2019