A la une

politique


Date de mise en ligne : 5 décembre 2018

Le Premier ministre tchèque salue le rôle de premier plan du Maroc dans le continent africain

 Le Premier ministre tchèque, Andrej Babiš a salué, mercredi à Rabat, le rôle de premier plan du Maroc dans le continent africain, soulignant l’importance de la politique menée par le Royaume en matière d’immigration et ses efforts de lutte contre le terrorisme et l’immigration illégale.

Lors d’entretiens avec le vice-président de la Chambre des conseillers, Abdelilah El Halouti, M. Babiš a mis en avant les grandes avancées réalisées par le Maroc, en tant que puissance montante en Afrique, se félicitant des relations d’amitié et de partenariat solides liant les deux pays. Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, M. Babiš a indiqué que sa visite au Maroc, à la tête d’une délégation de haut niveau composée de membres du gouvernement et d’hommes d’affaires, vise à renforcer les relations de coopération économique entre les deux pays, notant que le Maroc est le deuxième partenaire économique de la République Tchèque en Afrique.

Il a également appelé au renforcement de la coopération parlementaire, à travers l’échange de visites et le partage d’expériences, notant que les deux pays célébreront le 60-ème anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques l’année prochaine.

De son côté, M. El Halouti a mis en avant la dynamique des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays, qui se sont renforcées après la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en République Tchèque en mars 2016, ainsi que les perspectives prometteuses pour établir un partenariat exemplaire entre les deux pays.

Il a également passé en revue les réformes structurelles entreprises dans divers domaines, notamment la nouvelle politique nationale adoptée par le Maroc en matière de migration et d’asile, qui est particulièrement liée aux aspects humanitaire, juridique et sécuritaire, ajoutant qu’il s’agit d’un couronnement des engagements internationaux du Maroc en matière des droits de l’Homme.

M. El Halouti a, par ailleurs, appelé à déployer davantage d’efforts en matière de coopération bilatérale, pour hisser les relations économiques au même niveau que les relations politiques et répondre aux aspirations des deux peuples amis, affirmant que le Maroc œuvre à diversifier ses partenariats stratégiques avec les puissances internationales et régionales.

Il a également souligné l’importance de renforcer la coopération parlementaire par l’élaboration de projets et de programmes d’action visant à servir les intérêts des deux pays et des deux peuples amis, rappelant la visite effectuée par le président de la Chambre des conseillers en mai 2016 à la République Tchèque et son rôle dans la dynamisation des relations parlementaires entre les deux pays.

Évoquant la question de l’intégrité territoriale du Royaume, M. El Halouti a salué « la position constante de la République Tchèque sur la question du Sahara marocain, soutenant les efforts des Nations Unies pour parvenir à une solution politique définitive à ce conflit », rappelant que la proposition marocaine d’autonomie, qualifiée de sérieuse et crédible par la communauté internationale, offre un cadre pour mettre fin à ce conflit artificiel autour des Provinces Sud du Royaume. Ont pris part à cette rencontre MM. Hamid Kouskous et Abdelhamid Souiri, vice-présidents de la Chambre des conseillers, ainsi que les ambassadeurs des deux pays.

05/12/2018