A la une


Date de mise en ligne : 26 avril 2016

Le président de la région Dakhla-Oued Eddahab s’entretient avec des représentants d’Etats membres du Conseil de sécurité

Le président de la région Dakhla-Oued Eddahab El Khattat Yanja a tenu, lundi au siège de l’Onu, plusieurs entretiens avec des représentants d’Etat membres du Conseil de sécurité.

Ces entretiens ont porté sur les attributions de la régionalisation avancée, et ce qu’elle apporte aux populations en termes d’autogestion de leurs affaires, et en tant que prélude à l’autonomie sous souveraineté marocaine, a déclaré M. El Khattat.

La régionalisation avancée, un chantier d’envergure lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, « est un mode de gestion basé sur la décentralisation et la déconcentration, permettant ainsi au citoyen de gérer ses affaires et de prendre ses décisions », a expliqué M. El Khattat à ses interlocuteurs.

Grâce à ces attributs, et à sa nature participative, la régionalisation « revêt une importance particulière pour les habitants des provinces du Sud », a souligné le responsable régional.

M. El Khattat a, par ailleurs, insisté devant ses interlocuteurs que l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour mettre un terme au conflit artificiel autour du Sahara marocain, constitue « pour nous, en tant que représentants effectifs des résidents de la région, la meilleure solution qui garantit le développement, la sécurité et la stabilité pour les habitants ».

Le président de la région Dakhla-Oued Eddahab s’est également arrêté sur les nombreuses réalisations et les chantiers structurants lancés dans la région depuis son recouvrement, soulignant qu’ils ont permis à la population une vie digne et leur promettent un avenir prospère.

26/04/2016