A la une

politique


Date de mise en ligne : 24 décembre 2018

Rencontre: Plaidoyer à Essaouira en faveur de la fédération des efforts pour une diplomatie plus efficace au service de la première cause nationale

 Les participants à la 4è rencontre nationale sur le Sahara marocain, tenue à Essaouira sous le thème  »Le projet d’autonomie : Processus de la réconciliation et de l’édification maghrébine », ont plaidé, dimanche, en faveur de la fédération des efforts de la société civile et des Marocains du monde pour une diplomatie plus efficace et plus efficiente au service de la défense de la première cause nationale.

Ils ont aussi insisté, au terme de cette rencontre sanctionnée par l’adoption d’une batterie de recommandations, sur la nécessité de renforcer les capacités et les compétences des Marocains du Monde en matière de plaidoiries de manière à leur permettre de jouer un rôle de taille et de défendre la cause nationale.

Les différents intervenants ont également lancé un appel solennel à l’adresse de l’Algérie l’invitant à réagir positivement à la main tendue du Royaume concernant l’ouverture d’une nouvelle page des relations entre les deux pays, tout en insistant sur la nécessité d’insuffler une nouvelle dynamique aux projets de développement lancés dans les provinces du sud du Royaume.

Dans la foulée, ils ont préconisé l’accélération du rythme de concrétisation du projet de la régionalisation avancée en tant que cadre structurant et réunificateur des conditions indispensables au projet d’autonomie des provinces du sud du Maroc.

Les participants, qui ont également appelé les médias nationaux à s’inscrire pleinement dans une approche novatrice destinée à renforcer la confiance quant à l’édification d’un Maghreb Arabe Uni, ont reconnu l’ampleur de la responsabilité que la société civile et les acteurs politiques se doivent d’assumer à ce propos.

Au sujet de la diplomatie parallèle et de la responsabilité qui incombe aux Marocains du Monde établis en Afrique pour sensibiliser et faire connaître la justesse de la cause nationale, ils ont estimé indispensable de conjuguer les efforts de tous et d’agir sans relâche en vue d’atteindre des objectifs palpables en sensibilisant l’opinion publique africaine et en l’informant des manoeuvres ourdies auxquelles se livrent les ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume.

Les participants ont, en outre, invité les médias nationaux à mener une action efficace au niveau du Continent africain pour faire connaître le dossier du Sahara marocain en y associant les différentes composantes des sociétés africaines.

A ce propos, les intervenants ont soutenu que les universités marocaines doivent s’ouvrir davantage sur l’ensemble des pays africains et d’oeuvrer en vue de tisser des relations de partenariat avec les universités africaines.

De même, ils ont plaidé pour la publication d’un Guide pour faire connaître davantage la question du Sahara marocain, insistant sur la nécessité d’une réforme du système de l’Union Africaine afin de répondre positivement aux attentes et aspirations des peuples du Continent.

Initié par le Forum Marocain International pour la Défense de l’Intégrité Territoriale, cette rencontre a réuni une brochette d’intellectuels, de chercheurs, d’académiciens et d’acteurs de la société civile, dont des représentants d’associations des Marocains du Monde.

Elle s’inscrit dans le cadre du programme annuel établi par ledit forum, et intervient en interaction avec le discours Royal prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 43è anniversaire de la Glorieuse Marche Verte.

Cette rencontre, qui s’assignait pour objectif de mettre en lumière le rôle joué par la société civile en vue d’établir et renforcer les passerelles de communication entre les peuples marocain et algérien, se fixait pour mission de consolider l’importance de la diplomatie parallèle pour la société civile, tout en renforçant les capacités des acteurs associatifs en mettant à leur disposition l’ensemble des mécanismes adéquats et nécessaires pour mener les plaidoiries et contribuer efficacement à la défense de la cause nationale.

Cette rencontre a servi aussi de plateforme pour mettre en relief le rôle que peuvent jouer les ralliés des camps de la honte à Tindouf, sur le sol algérien, pour mettre à nu toutes les manœuvres auxquelles se livrent les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume.
23/12/2018