16 mars 2011


Date de mise en ligne : 3 novembre 2015

Le Ministre des Relations Extérieures du Chili, M. Alfredo Moreno Charme, a précisé que «selon le droit international, la reconnaissance d’un Etat quelconque est tributaire de la condition de réunir les éléments constitutifs de l’entité étatique, tels que le contrôle effectif sur un territoire et sa population, ainsi que l’existence d’un gouvernement propre et indépendant, lesquels conditions demeurent absentes pour le cas de la pseudo «rasd».

Pour ces mêmes raisons, la pseudo «rasd» ne fait pas partie de l’ONU et que d’autant plus que cette organisation internationale considère le Sahara occidental en processus de décolonisation, il est inopportun d’accéder à reconnaissance formelle».