Mai 2012


Date de mise en ligne : 3 novembre 2015

Considérant que la question du Sahara traverse actuellement une étape importante, le Maroc a mené une évaluation globale des derniers développements donnant lieu aux trois conclusions suivantes:

·        L’enlisement du processus de négociations, après la tenue de neuf rounds de négociations informelles, en l’absence de toute perspective de progrès;

·        Les dérives inacceptables relevées dans le dernier rapport du Secrétaire Général de l’ONU, considéré injuste à l’égard du Maroc;

·        Les agissements, déclarations et initiatives de l’Envoyé personnel et sa ligne de conduite déséquilibrée et partiale, contraire à la mission que lui a confiée le secrétaire général de l’ONU dans sa lettre de nomination en janvier 2009 et allant à l’encontre des paramètres définis par le Conseil de sécurité des nations Unies.

Le Maroc a partagé cette évaluation avec le Secrétaire Général de Nations Unies et l’a informé du retrait de sa confiance de l’Envoyé Personnel pour le Sahara, M. Christopher Ross, tout en lui demandant de prendre les dispositions qui s’imposent à cet égard.