A la une

politique


Date de mise en ligne : 4 septembre 2018

Sahara marocain: un centre latino-américain dénonce les manœuvres du Polisario et pointe du doigt le rôle de l’Algérie

Le Centre latino-américain des études pour la démocratie a dénoncé les manœuvres du front Polisario visant à modifier le statu quo de la zone tampon, pointant du doigt le rôle de l’Algérie dans ses manœuvres qui portent atteinte à la paix et à la stabilité dans la région.

“A travers ces stratagèmes, le Polisario et son soutien l’Algérie cherchent à modifier le statu quo de la zone tampon”, ce qui constitue une violation flagrante de l’accord de cessez-le-feu de 1991 et des résolutions des Nations Unies relatives à la question du Sahara marocain, indique le centre latino-américain dans un communiqué publié par le site d’information mexicain “siempre.mx”.

Ces violations flagrantes du cessez-le-feu et des résolutions des Nations unies par les séparatistes “sont très graves et doivent être dénoncées par la communauté internationale comme étant une atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc et à ses efforts pour parvenir à une solution politique pacifique à ce différent”, fait observer la dirigeante du centre, Jacqueline Hernández.

La chercheure latino-américaine a expliqué que ces manœuvres hostiles au Maroc interviennent en réaction à la nouvelle dynamique de la diplomatie marocaine en Afrique et en Amérique Latine, soulignant la position claire et sans équivoque du Royaume de faire face avec fermeté à toute tentative du polisario de modifier le statu quo de la zone tampon.

Le Centre latino-américain des études pour la démocratie, qui avait pris part aux vifs échanges lors de la quatrième commission de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, et au Conseil des droits de l’Homme à Genève, estime que les efforts entrepris par le Maroc en faveur de la promotion des droits de l’Homme et sa proposition d’autonomie “doivent être soutenus et valorisés”.
04/09/2018