A la une

politique


Date de mise en ligne : 9 octobre 2018

Sahara marocain : M. El Malki salue la position de l’Allemagne favorable au dialogue entre toutes les parties

 Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a salué la position de l’Allemagne au sujet de la question du Sahara marocain, une position reposant sur la légalité internationale et favorable au dialogue entre toutes les parties en tant qu’unique voie pour la résolution de ce différend artificiel.

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ses entretiens, lundi à Berlin, avec le président du Bundestag, Wolfgang Schäuble, dans le cadre d’une visite de travail en Allemagne, M. El Malki a relevé que son interlocuteur a souligné que l’Allemagne, qui présidera le Conseil de sécurité de l’ONU en avril prochain, suivra avec un grand intérêt toute initiative à même de contribuer à parvenir à une solution politique consensuelle au conflit artificiel autour du Sahara marocain

Le président de la Chambre des représentants, qui a rappelé le poids politique et économique important dont jouit l’Allemagne au sein de l’Union européenne (UE), a relevé que le Maroc amorce une nouvelle étape dans ses relations avec l’UE à la lumière de la reconduction des accords de partenariat en matière d’agriculture et de pêche.

Il a souligné que le responsable allemand a réagi positivement à la demande de soutien de la reconduction de ces deux accords que M. El Malki lui a formulée et que les revendications du Royaume à cet égard doivent être prises en compte.

M. El Malki a indiqué, dans ce contexte, avoir demandé au président du Bundestag de mobiliser les eurodéputés allemands en vue de poursuivre leur soutien à ce dossier, rappelant qu’une délégation du Parlement européen s’était rendue dans les provinces du sud et avait constaté de visu que les populations de ces provinces bénéficient des ressources de leur région et que la réalité est totalement différente des allégations des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume.

Lors de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du chargé d’affaires à l’ambassade du Maroc à Berlin, Khalid Lahssaini, le président de la Chambre des représentants s’est félicité de la qualité des relations entre les deux pays, qui partagent nombreuses préoccupations communes, notamment celles liées à la problématique migratoire, mettant en avant les différentes similitudes entre les expériences marocaine et allemande en ce qui concerne la gestion de cette question dans le cadre d’une approche humanitaire et solidaire malgré son coût politique et social important.

L’entrevue a été également l’occasion de mettre en avant les efforts du Maroc dans le domaine de la migration, notamment la régularisation de la situation de près de 50 mille migrants africains, soulignant l’importance de la coopération et de la concertation entre le Royaume et l’Europe dans le cadre du respect de la souveraineté nationale des pays, tout en tenant compte de l’ampleur de ce phénomène.

Il a rappelé que le Maroc co-préside avec l’Allemagne le forum global sur la migration et le développement, soulignant que la ville de Marrakech abritera, les 10 et 11 décembre «la Conférence intergouvernementale chargée d’adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières” à laquelle il a convié son homologue allemand compte tenu de l’expérience de son pays en la matière.

M. El Malki a, par ailleurs, indiqué que cette rencontre a permis de mettre en valeur les efforts déployés par le Maroc dans le domaine de l’environnement, devenu désormais leader en la matière, notamment après la tenue de la COP 22 à Marrakech, soulignant que le Royaume parie sur les énergies propres à travers un grand chantier ouvert sur l’avenir.

La nouvelle politique marocaine reposant sur les énergies renouvelables, notamment le solaire, permettra au Royaume de réaliser, de manière graduelle, une certaine autosuffisance énergétique, a expliqué M. El Malki, faisant observer que le Maroc est déterminé à ériger ce dossier en pilier de sa politique diplomatique, l’avenir de la terre étant la responsabilité de tous.

Les deux responsables ont souligné par la même occasion que l’intérêt porté à l’Afrique ne doit pas se limiter à la problématique migratoire, mais devra être érigé en préoccupation stratégique dont l’objectif est de s’attaquer aux sources du problème et non pas à ses conséquences, estimant que l’initiative allemande dans le cadre du G20 est très bénéfique à travers la mise en place du “Plan Marshall Afrique” dans le cadre des préparatifs de l’Allemagne pour abriter une rencontre euro-africaine sur la promotion de l’investissement dans le continent africain.

M. El Malki a rappelé aussi l’expérience du Maroc en matière de coopération sud-sud et ses efforts dans les différents domaines, notamment ceux des infrastructures, de la formation professionnelle, des services bancaires et des assurances et toute initiative tendant à créer les conditions nécessaires d’une autosuffisance alimentaire en Afrique.

La coopération tripartite entre le Maroc, l’Allemagne et l’Afrique est à même d’aider à mettre en œuvre le “Plan Marshall Afrique” visant à encourager et renforcer l’investissement dans le continent africain, a indiqué le président de la Chambre des représentants.

M. El Malki a fait savoir que sa visite en Allemagne coïncide avec la célébration de la fête de la réunification, notant avoir rappelé à cette occasion que la réunification de l’Allemagne a constitué un élément de stabilité, de développement et de sécurité pour l’ensemble de l’Europe.
09/10/2018