A la une


Date de mise en ligne : 10 octobre 2016

La Sierra Leone soutient à l’ONU l’initiative « crédible » d’autonomie, salue les efforts de développement « considérables » du Maroc au Sahara

 La Sierra Leone a exprimé, lundi à l’ONU, son soutien à l’initiative « crédible » d’autonomie présentée par le Maroc pour régler le différend artificiel autour du Sahara, tout en saluant les efforts « considérables » déployés par le Royaume visant à améliorer les droits de l’Homme, ainsi que les grands progrès réalisés en matière de développement dans la région du Sahara.

« La Sierra Leone soutient l’initiative marocaine d’autonomie, que nous jugeons crédible », a souligné M. Adikali Sumah, Ambassadeur, Représentant permanant de la Sierra Leone auprès des Nations Unies devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

M. Sumah a estimé qu’une solution politique à ce différend régional et une coopération renforcée entre les pays de l’Union du Maghreb arabe contribueraient à la stabilité et la sécurité dans la région du Sahel.

« En particulier, nous apprécions la coopération du Maroc avec l’Envoyé personnel du Secrétaire général, M. Christopher Ross, qui a entrepris depuis l’an dernier plusieurs visites dans la région », a ajouté le diplomate sierra-léonais.

Saluant le processus politique en cours sous les auspices des Nations Unies en vue de parvenir à une « solution politique négociée et mutuellement acceptable à ce différend régional », M. Sumah a noté les recommandations formulées dans les résolutions du Conseil de sécurité, notamment la résolution 2285 adoptée cette année, pour que les parties fassent preuve d’un esprit de compromis pour parvenir à la solution escomptée.

Il a, par ailleurs, salué les « efforts considérables consentis par le Maroc visant à améliorer la situation des droits de l’homme, ainsi que les grands progrès engrangés en matière de développement dans la région du Sahara », tout en se félicitant de la tenue, le 4 septembre 2015, des élections communales et, pour la première fois, régionales au Sahara.

« Cela en soi donne créance à la promotion du Droit au Développement en tant qu’élément essentiel des valeurs des droits de l’Homme », a-t-il souligné.
10/10/2016