A la une


Date de mise en ligne : 17 décembre 2016

SM le Roi œuvre pour que l’Afrique « s’exprime d’une seule voix » en matière de lutte contre les changements climatiques

SM le Roi Mohammed VI, qui a présidé le Sommet Africain de l’Action tenu à Marrakech en marge de la 22ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22), « œuvre pour que l’Afrique s’exprime d’une seule voix en matière de lutte contre les changements climatiques », a écrit l’hebdomadaire francophone  »Le courrier du Vietnam » dans son dernier numéro.

La publication a souligné que l’organisation du Sommet africain de l’action « est dictée par le fait que l’Afrique paie un lourd tribut dans l’équation climat » et représente, sans aucun doute, le continent le plus pénalisé. Dans ce contexte, elle a noté que SM le Roi a mis l’accent, dans Son discours à l’ouverture de ce sommet, sur l’importance pour le continent africain de  »s’exprimer d’une seule voix, qu’il exige justice climatique et mobilisation des moyens nécessaires et qu’il émette des propositions concertées en matière de lutte contre les changements climatiques ». En effet, la hausse des températures, le dérèglement des saisons, les sécheresses à répétition appauvrissent sa biodiversité, détruisent ses écosystèmes et hypothèquent son progrès, sa sécurité, sa stabilité, poursuit la publication vietnamienne.

Lors de ce sommet, SM le Roi a appelé les pays africains  »à dessiner une Afrique résiliente aux changements climatiques, une Afrique qui s’engage résolument sur la voie du développement durable », a relevé  »Le courrier du Vietnam ».

Il a de même fait observer que le Souverain a souligné que le continent africain est face à quatre impératifs: déterminer les mesures d’accès aux financements nécessaires afin d’organiser les efforts d’adaptation du continent, identifier les mécanismes à mettre en place visant à soutenir la mise en œuvre de programmes phares, renforcer les capacités institutionnelles du continent, saisir les opportunités et étudier les implications qu’offre un développement sobre en carbone dans les domaines de l’énergie, de l’innovation technologique ou encore des métiers verts

À cet égard, ajoute la publication, SM le Roi a réitéré la détermination du Maroc, en tant qu’acteur engagé dans la consolidation de la sécurité et de la stabilité régionale, à renforcer sa contribution à la défense des intérêts vitaux du continent, aux côtés de ses pays frères et, bientôt, au sein de l’Union africaine.

Le Royaume ne ménagera aucun effort pour mettre son savoir-faire à la disposition de ses partenaires, à travers un réseau africain d’expertise climatique, à partir du  »Centre de compétences en changements climatiques » installé au Maroc, souligne la publication .
16/12/2016