A la une


Date de mise en ligne : 24 novembre 2016

Le soulèvement des tribus Aït Baâmrane, une étape décisive dans la lutte pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume

Le soulèvement des tribus Aït Baâmrane est une étape décisive dans le processus de lutte nationale pour le parachèvement de l’indépendance et l’intégrité territoriale du Royaume, a indiqué mercredi à Sidi Ifni, le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération (HCAR), Mustapha El Ktiri.

S’exprimant lors d’un meeting initié à l’occasion de la commémoration du 59è anniversaire du soulèvement des Aït Baâmrane, M. El Ktiri a souligné que la célébration de cet évènement est un devoir national, moral et humain à l’égard de ceux ayant sacrifié leur vie pour défendre les valeurs religieuses et les constantes nationales, en vue de la préservation de la mémoire nationale qui constitue une composante essentielle du capital immatériel du Royaume.

Il a rappelé que cette étape historique dans l’histoire du Royaume a des significations profondes et des dimensions symboliques qui doivent être imprégnées par les générations à venir, ajoutant que la date du 23 novembre 1957 est restée immortalisée dans l’histoire du Maroc puisqu’elle correspond au soulèvement des tribus Aït Baâmrane contre la présence coloniale dans la région.

Les tribus Aït Baamrane, qui ont été dans le viseur des forces coloniales et dans l’agenda des puissances hégémoniques et impérialistes occidentales, ont déployé une série d’actions de résistance et de lutte contre les tentatives de naturalisation que voulaient leur imposer les autorités espagnoles, tout en réitérant leur attachement à la mère patrie, a-t-il affirmé.

Il a également fait savoir que cet évènement s’inscrit dans la lignée des autres anniversaires célébrés durant ce mois de novembre, à savoir la commémoration du 41-ème anniversaire de la Marche Verte et du 61-ème anniversaire des trois fêtes glorieuses (la fête du Retour, la fête de la Renaissance et la fête de l’Indépendance) qui incarnent le triomphe de la volonté du Trône et du peuple dans la lutte pour la liberté, l’indépendance et l’unité territoriale.

De même, le Haut-commissariat aux anciens résistants a évoqué le rôle majeur de la famille de la Résistance et des anciens membres de l’armée de libération, à l’instar du peuple marocain dans toutes ses composantes pour mettre en échec toutes les manœuvres des ennemis du Royaume, ajoutant que le peuple marocain demeure fermement attaché à la défense de ses droits légitimes et à la consécration de ses acquis nationaux, ainsi qu’à son unité territoriale.

Cette rencontre, marquée par la présence du gouverneur de la province de Sidi Ifni, M. Salah Daha, a été l’occasion pour la décoration de deux membres de la famille de la résistance dans la province par de ouissams royaux qui leur ont été décernés en reconnaissance de leurs services et sacrifices dans la lutte nationale, à l’occasion du 63-ème anniversaire de la glorieuse révolution du Roi et du peuple et du 61-ème anniversaire de la fête de l’Indépendance.

Elle a été également ponctuée par un hommage à un groupe d’anciens résistants en reconnaissance de leurs sacrifices pour le recouvrement de l’indépendance du Maroc, ainsi que par la distribution d’aides financières aux membres de la famille de la résistance issus de la province.
23/11/2016