A la une

culture


Date de mise en ligne : 5 novembre 2019

Les traditions ancestrales du Sahara marocain en vedette à Bruxelles

 A l’occasion de la commémoration du 44ème anniversaire de la Marche Verte, le Consulat Général du Royaume à Bruxelles organise, du 04 au 06 novembre, une exposition au sein du Consulat sous le thème: « les traditions ancestrales du Sahara marocain aux couleurs de notre étoile, de Laâyoune à Bruxelles ».

L’exposition, qui consiste en une tente sahraouie où sont exposés les produits de la région, des objets d’artisanat, des manuscrits, des gravures et de rares pièces de la collection de Houcine Oilil, président de l’association Ommi pour la valorisation du patrimoine sahraoui en Belgique, a été inaugurée, lundi, par l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, et le Consul général du Royaume à Bruxelles, Abderrahmane Fyad.

Dans une déclaration à la MAP, le consul général du Maroc à Bruxelles a rappelé les significations profondes de la célébration de la Marche Verte, un événement qui fait la fierté de tous les Marocains aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Royaume.

« Il s’agit d’un événement phare de l’histoire du Maroc contemporain qui a profondément façonné la vie politique et suscité un élan patriotique inégalé pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume par la récupération de nos provinces du Sud ».

Pour M. Fyad, « l’esprit de la Marche Verte est resté vivace dans le cœur de tous les Marocains qui célèbrent dans la fierté et la mobilisation cet anniversaire, y compris la communauté marocaine venue nombreuse à cette exposition qui vise la promotion et la mise en valeur du patrimoine sahraoui de nos provinces du sud ».

L’exposition offre ainsi une immersion dans les us et coutumes du Sahara marocain à travers notamment le cérémonial du thé, la musique hassanie et les habits traditionnels.

« C’est un voyage culturel symbolique de Laâyoune à Bruxelles qui explique aux visiteurs l’héritage populaire riche et varié et le mode de vie dans nos provinces sahariennes et qui reflète la créativité humaine illustrant les traits distinctifs de l’espace sahraoui et ses caractéristiques à travers le temps », a-t-il expliqué.