A la une

economie


Date de mise en ligne : 7 mars 2017

La valorisation de la Baie de Cocody, fleuron de l’engagement du Maroc en faveur de l’environnement et du développement durable en Afrique

Le projet de Sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody, qui connaît un état d’avancement fort appréciable, se veut un fleuron de l’engagement sans faille, du Maroc pour la préservation de l’environnement et la consolidation du développement durable en Afrique.

Lancé conjointement par SM le Roi Mohammed VI et le président ivoirien, Alassane Ouattara lors de la dernière visite officielle du Souverain en terre ivoirienne fin mai-début juin 2015, ce chantier d’envergure traduit également la vision royale pour une Afrique émancipée, qui a confiance en elle-même et qui compte désormais sur ses propres potentialités de développement.

Le projet dont le coup de pioche a été donné le 18 janvier 2016, portait, dans une première phase, sur le dragage du front lagunaire et du chenal de l’indénié jusqu’à la Baie de Cocody, la réalisation de remblaiements hydrauliques des berges de la baie, la réalisation de cavaliers de protection des berges et le drainage des eaux usées et pluviales.

Afin de faciliter la concrétisation de ce projet colossal aux multiples impacts sur le plan écologique, environnemental, urbanistique et paysager, et aux énormes retombées économiques et sociales, un contrat d’assistance à maitrise d’ouvrage a été signé le 18 janvier 2016.

Ce contrat paraphé par Marchica Med, la société d’Etat chargée du projet, et les autorités ivoiriennes, se veut, selon M. Saïd Zarrou, président du directoire de Marchica Med, ‘’l’aboutissement de plusieurs mois de réflexions communes, d’ajustements et de travail acharné en vue de mettre en place les fondations d’un partenariat fécond’’.

Cette synergie exemplaire et la recherche d’efficacité s’est soldée par la mise en place d’une succursale de la Société Marchica Med dans la métropole économique ivoirienne, Abidjan, dont le lancement officiel d’activités a eu lieu le 22 mars 2016 en marge de la 4è édition de l’Africa CEO Forum.

C’est pour la première fois qu’une société d’Etat spécialisée dans l’aménagement crée une succursale, dans l’ambition de s’ériger en filiale et de pouvoir prospérer sur tout le Continent africain et assister d’autres pays frères dans la réalisation de projets similaires.

L’engagement du Maroc à faire de ce projet un modèle du partenariat exemplaire unissant les deux pays a été illustré à travers l’organisation, en juillet dernier à Abidjan, sous l’impulsion du Royaume, d’une table ronde des partenaires techniques et financiers, qui a été couronnée par le bouclage de l’intégralité du financement du projet, en mobilisant 450 millions de dollars US.

Grâce à l’assistance de Marchica Med et en totale coordination avec les autorités ivoiriennes, le financement de cet investissement a été bouclé. L’ingénierie financière a permis d’optimiser les capacités de financement en associant plusieurs bailleurs de fonds internationaux.

Cet investissement sera mobilisé, à hauteur de 20 pc, par un crédit relais à lever par le gouvernement ivoirien, auprès des marchés financiers et par le biais de banques commerciales. Le reste du financement étant assuré, dans le cadre d’un emprunt concessionnel, par les principaux fonds arabes, notamment, la Banque Islamique de Développement, et la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique.

Ce montant sera mobilisé, à hauteur de 20 pc, par un crédit relais à lever par le gouvernement ivoirien, auprès des marchés financiers et par le biais de banques commerciales.

Le reste du financement étant assuré, dans le cadre d’un emprunt concessionnel, par les principaux fonds arabes, notamment, la Banque Islamique de Développement et la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique.

Dans le cadre de cet élan de mobilisation, le projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody s’apprête à franchir une étape décisive de sa réalisation, avec le lancement de la seconde phase de ce gigantesque chantier environnemental.

La seconde phase, objet de la convention signé lundi à Abidjan devant SM le Roi Mohammed VI et le président Ouattara, porte sur un important programme de valorisation et d’exploitation de la Baie de Cocody, et prévoit notamment l’aménagement du secteur de la Coulée Verte du Banco, l’aménagement de la rive Plateau donnant sur la lagune, ainsi que du Parc Urbain de Cocody.

De gigantesques projets et infrastructures socio-économiques, sportives, hôtelières et de loisirs verront, ainsi, le jour sur la rive Plateau, alors qu’un important Parc urbain d’animation sera aménagé sur la rive de Cocody.

Au niveau de la Coulée verte du Banco, l’effort sera concentré sur l’opération de reboisement à travers la mise en place d’une liaison verte entre la forêt du Banco, qui se veut la dernière forêt primaire d’Abidjan, et la Baie de Cocody.

L’effort portera aussi sur le développement des infrastructures sportives et socioculturelles de proximité pour les populations des quartiers limitrophes, outre l’édification de Maisons thématiques à savoir : ‘’Maison Cacao’’, ‘’Maison Café’’, ‘’Maison Tissage’’, ‘’Maison Bijoux’’, ‘’Maison Fleurs’’ et ‘’Maison Bois’’.

Ainsi, il convient de noter aujourd’hui que le projet de la Baie Cocody se présente désormais, comme une illustration concrète du partenariat Sud-Sud, et le symbole d’une Afrique dynamique, rayonnante et ouverte sur l’avenir.
………………
Par : Samir LOTFY
06/03/2017