A la une


Date de mise en ligne : 7 octobre 2016

Les vertus de la régionalisation avancée exposées devant la 4ème Commission de l’Onu

Les vertus de la régionalisation avancée en termes de consécration de la démocratie et de l’accélération du développement économique et social, ont été présentées, jeudi à New York, lors de la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’Onu.

La régionalisation avancée a donné un nouvel élan à la marche de démocratisation que vit le Maroc depuis bien des décennies, une marche qui s’inscrit dans le cadre du défi de la réforme profonde des structures de l’Etat et de la consolidation de la bonne gouvernance, a souligné le président de la région Dakhla-Oued Eddahab, El Khattat Yanja.

Cette marche a franchi un nouveau palier avec l’adoption en juillet 2011 d’une Constitution qui a accordé une place de choix aux régions, les érigeant en composante fondamentale de l’unité territoriale du Royaume, et investi leurs présidents de larges prérogatives, a indiqué M. El Khattat.

Avec les élections régionales du 4 septembre 2015, le Maroc a effectivement consacré la régionalisation avancée, qui, a-t-il affirmé, constitue une forme d’auto-détermination dans le cadre de la souveraineté du Maroc.

« La régionalisation est également la seule solution politique au conflit autour du Sahara marocain », a affirmé M. El Khattat, l’un des Sahraouis qui s’était rallié au Maroc, sa Mère Patrie, après des années dans les rangs du polisario.
06/10/2016