A la une

politique


Date de mise en ligne : 24 février 2017

La visite historique de feu SM Mohammed V à M’Hamid El Ghizlane, illustration de l’attachement indéfectible des populations des provinces du sud à leur Roi et à leur patrie

 Le peuple marocain célèbre samedi le 59ème anniversaire de la visite historique que feu SM Mohammed V avait effectuée à M’Hamid El Ghizlane, le 25 février 1958, une visite qui illustre l’attachement indéfectible des populations des provinces du sud à leur Roi et à leur patrie.

Cette visite est la traduction de la symbiose entre le trône et le peuple et de la volonté commune de parachever l’intégrité territoriale du Maroc. Une volonté qui a été exprimée clairement dans le discours de feu SM Mohammed V devant les habitants de M’Hamid El Ghizlane et, à travers eux, à la nation marocaine et au monde, en affirmant que « nous proclamons solennellement que nous poursuivrons notre action pour le retour de notre Sahara dans le cadre du respect de nos droits historiques et selon la volonté de ses habitants ».

La visite du sultan Mohammed V à M’Hamid El Ghizlane fut un moment historique et une suite logique de la stratégie visant la libération du Royaume du joug du colonialisme pour l’émancipation totale de ses provinces du Sud, a souligné Jilali El Adnani, historien et enseignant-chercheur à l’Université Mohammed V de Rabat dans une déclaration à la MAP.

Feu Mohammed V s’est rendu à M’Hamid El Ghizlane pour réaffirmer l’unité de la nation marocaine et la solidité des liens unissant les populations des provinces du sud aux Souverains marocains, a indiqué M. El Adnani, également directeur du Centre « Histoire du temps présent » relevant de la faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat.

« C’est à l’occasion de cette visite que les tribus sahraouies notamment des Teknas, des Reguibets, Ouled Dlim, Laarossiyyines et autres étaient venues renouveler leur allégeance et leur attachement à la mère-patrie », a-t-il soutenu, rappelant que « les villes de Tindouf, de Bechar et autres localités, encore occupées ne cessaient de manifester leur attachement au Maroc et le nom du Sultan fut à chaque fois prononcé dans le prêche du vendredi à Tindouf ».

Selon ce chercheur, cette visite a été effectuée à point nommé puisque les sahraouis engagés en tant que « Goum » (soldats) dans l’armée espagnole avaient commencé à rallier l’Armée de libération, notant que suite à cette visite « le Maroc a pu récupérer Tarfaya le 16 avril 1958 et une importante réunion a eu lieu à Boukhchiba entre feu SM Hassan II, alors Prince Héritier, et les tribus sahraouies qui ont exprimé leur soutien à l’armée de libération ».

Le discours prononcé par feu SM Mohammed V à cette occasion a exalté la fidélité des tribus sahariennes et affirmé la volonté du Maroc de récupérer ses provinces de Sud, a-t-il soulevé, considérant ce discours comme « le symbole de la renaissance de la nation marocaine ».

« Le souverain a confirmé à travers ce discours le rejet du projet français visant à associer le Maroc et d’autres pays riverains dans l’Organisation commune des régions sahariennes (cette organisation créée en 1957 avait pour objectif principal d’exploiter les ressources minières et les gisements du pétrole) », a-t-il déclaré, ajoutant que « le discours de 1958 rappelle celui prononcé à Tanger en avril 1947 évoquant l’unité nationale et annonce le discours prononcé à Casablanca en 1961, appelant à l’unité africaine ».

En effet, les batailles menées dans le sud du Royaume par l’armée de libération, dont les jeunes Sahraouis constituaient le fer de lance, sont écrites en lettres d’or sur les pages glorieuses de l’Histoire de la lutte nationale pour l’indépendance et le parachèvement de l’intégrité territoriale.

La commémoration de l’anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à M’Hamid El Ghizlane se veut une occasion pour les jeunes générations de s’informer sur l’histoire contemporaine du Maroc et de tirer des enseignements des événements héroïques qui resteront graver à jamais dans la mémoire collective marocaine.

Par sa vision politique stratégique, feu SM Mohammed V avait fait preuve de clairvoyance et a jeté ainsi les fondements solides d’un État souverain, de droit et de démocratie.

Aujourd’hui, le Maroc poursuit sa marche, sous la conduite éclairée, sage et clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, pour défendre les valeurs sacrées de la nation et son intégrité territoriale et bâtir un Maroc moderne et démocratique.
……………..
Par Imane Brougi
24/02/2017