Arrivée de SM le Roi à Laâyoune

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, est arrivé vendredi soir à Laâyoune.

Dès son arrivée à l’aéroport Laâyoune-Hassan Ier, SM le Roi a été accueilli par SAR le Prince Moulay Rachid.

Après avoir passé en revue un détachement de la garde Royale qui rendait les honneurs, le Souverain a été salué par le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida et le président du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid.

SM le Roi a été également salué par le général de corps d’armée, Bouchaib Arroub, inspecteur général des Forces Armées Royales, Commandant la zone Sud, le général de corps d’armée, Hosni Benslimane, commandant la Gendarmerie Royale, le Général de division Mimoun Mansouri, Commandant la Garde Royale, le général de division Ahmed Boutaleb, Inspecteur des Forces Royales Air, le général de division Mohamed Laghmari, Inspecteur de la Marine Royale et le général de brigade, Lahcen Imjan, Inspecteur des Forces auxiliaires de la zone Sud.

Le Souverain a aussi été salué par le directeur général de la Sûreté Nationale et directeur général de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi, le directeur général des études et de la documentation, Mohamed Yassine Mansouri, le wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Bouchaab Yahdih, les gouverneurs des provinces relevant de la région, le président de la région Laâyoune-Sakia Al Hamra, Hamdi Ould Errachid, le secrétaire général du CORCAS, Maâ Al Ainine, les élus de la région, les représentants du pouvoir judiciaire, le président du Conseil local des Ouléma, Cheikh Maâ Al Ainine Larabasse, une cinquantaine de chioukhs représentant les différentes tribus de la région, ainsi que par plusieurs personnalités civiles et militaires.

Cette visite historique, qui coïncide avec la célébration par le peuple marocain du quarantième anniversaire de la Marche Verte, illustre la sollicitude constante dont le Souverain entoure la population de la région et Sa détermination à leur assurer une vie digne.

Tout au long de l’itinéraire emprunté par le cortège royal, les habitants de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ont réservé un accueil des plus chaleureux et enthousiaste au Souverain.

SM le Roi a tenu, comme à l’accoutumée, à se rapprocher de la foule pour saluer Ses fidèles sujets, venus nombreux en ce jour mémorable réitérer leurs marques de fidélité et de loyalisme au Souverain et leur indéfectible attachement au glorieux Trône Alaouite.

(MAP-06/11/2015)

La Marche verte témoigne de la volonté inébranlable des Marocains de parachever l’intégrité territoriale du Royaume (expert)

Tanger – La Marche verte est un événement phare de l’histoire nationale, qui témoigne de la volonté inébranlable des Marocains de parachever l’intégrité territoriale du Royaume à n’importe quel prix, a affirmé l’expert en Droit international, Said El Khatib.
Dans une déclaration à la MAP à l’occasion 40e anniversaire de la glorieuse Marche Verte, M. El Khatib a souligné que cet événement dans ses dimensions symboliques et nationales démontre que les Marocains sont disposés à n’importe quel moment à défendre leur patrie avec les moyens pacifiques et civilisationnels et témoigne de leur foi sincère aux valeurs de la paix, de la tolérance et du dialogue et de leur disposition à défendre l’intégrité territoriale et la souveraineté du Royaume.
Il a ainsi souligné que cette marche, véritable illustration de la parfaite symbiose entre le peuple marocain et le glorieux trône alaouite, constitue une épopée gravée à tout jamais dans les annales de l’histoire moderne du Royaume et une référence pour les peuples qui aspirent à la liberté, la stabilité et la sécurité, à l’aide des moyens pacifiques loin de toute agressivité ou violence, soulignant que le succès de cette Marche est attribuable essentiellement à l’unité des Marocains et à leur inébranlable foi en la justesse de leur cause.
M. El Khatib, professeur visiteur dans plusieurs universités européennes et spécialiste dans les études liées aux mouvements nationaux, a affirmé que cette Marche éternelle fait preuve du génie de la famille alaouite et du peuple marocain, et constitue ainsi un événement qui a rompu avec la pensée coloniale et prôné le respect de la souveraineté des peuples et de l’intégrité territoriale des pays.
Dans ce contexte, il a souligné que cette Marche pacifique a émerveillé le monde, dans la mesure où les volontaires n’ont brandi que le Saint Coran et le drapeau national, en consécration des valeurs de dignité, de sacrifice et de sincérité. Il a ainsi conclu que la glorieuse Marche verte, dans ses dimensions symboliques profondes, constitue un “Wissam de référence” décerné à tous les Marocains, du moment qu’ils ne cessent de réaffirmer leur disposition à défendre les causes nationales.