Le Royaume du Maroc a entrepris depuis 1975, l’année de libération de la région du Sahara, plusieurs opérations d’extension et de modernisation de l’infrastructure aéroportuaire dans la région du Sahara de manière à les adapter aux besoins de vie et de déplacement des citoyens sahraouis.

Dans ce sillage, les opérations de construction et d’extension des aéroports de la région du Sahara ont été réalisées de façon continue et ont abouti à la construction de l’aéroport Mohammed I à Laayoune, de l’aéroport de Dakhla et de celui de Smara.
Les côtes de la région du sud du Royaume, d’Agadir à Lagouira, s’étalent sur une longueur de 1700 km, soit un peu plus de la moitié de toute la façade maritime du Royaume. En 1976, la région du Sahara était pratiquement dépourvue de toute installation portuaire significative.
Actuellement, les installations portuaires existantes revêtent une importance capitale. Leur mise en service a considérablement participé au développement économique de la région.