Le secteur agricole dans la région du Sahara est de type oasien basé principalement sur la production animale de type pastorale associée à des activités d’agriculture irriguée dans les oasis.
Les agriculteurs, qui sont pour la plupart des éleveurs, s’adonnent à l’élevage camelin et ce dans la majeure partie des provinces. Cet élevage est essentiellement à caractère nomade mais qui tend vers la sédentarisation autour des oasis et des grandes agglomérations urbaines.
Au Sahara, les superficies agricoles utiles sont très vastes. Les parcours constituent la composante principale du système agricole de la région dominé par l’élevage camelin, les légumes et la culture du foin.
Le secteur de l’élevage est dominé par le dromadaire, soit 67 % du cheptel camelin national. La zone dispose également de 30 unités avicoles.
Depuis son retour à la mère-patrie en 1975, la région du Sahara a connu la réalisation de plusieurs programmes de développement et la mise en place d’importantes infrastructures.
Ces programmes ont concerné essentiellement des projets d’aménagement hydro-agricole destinés à l’amélioration de l’irrigation, de mise en valeur agricole et du développement rural pour la valorisation de la production agricole, d’infrastructure de développement de l’immatriculation, de la géodésie et de la topographie outre la mise en place des services d’appui au développement agricole et l’installation d’usines de lait et ses dérivés.