Depuis la récupération de ses provinces du Sud, le Maroc s’est lancé dans la création d’unités industrielles dans toutes les régions du Sahara dans l’objectif de développer une dynamique dans ces régions pour qu’elles contribuent au développement du Sahara, de créer des opportunités d’emploi pour assurer la stabilité des populations des régions urbaines.

En dépit de la répartition des zones industrielles sur l’ensemble des régions du Sahara, mais on assiste à une disproportion industrielle entre les différentes régions du Sahara en raison des moyens et des infrastructures dont dispose chaque région.

La ville de Laâyoune dispose d’une grande zone industrielle contrairement autres villes des provinces du Sud. Cela est dû à l’infrastructure dont dispose la capitale du Sahara. D’une part le port d’El-Marsa offre une grande opportunité pour les investisseurs notamment dans le transport des marchandises, d’autre part le port a permis la création d’une zone industrielle liée à son activité.

Les industries de transformation de poissons et du phosphate, l’agroalimentaire et le stockage de produits pétroliers sont les principales activités de la zone industrielle de la ville de Laâyoune. D’autres zones industrielles ont été créées à proximité du port de Dakhla, alors que les travaux sont en cours pour la réalisation de nouveaux zones industrielles.