Réseau routier

500 Autoroute - Fr-2 

Puissant facteur d’unification, le réseau routier a joué au lendemain du retour de la région du Sahara à la mère patrie un rôle de premier ordre dans le développement de la région.
En effet, le réseau routier a accompagné l’aménagement portuaire. Il a ainsi établi une complémentarité directe entre les voies terrestres et les voies maritimes suivant une double orientation, d’une part Est-Ouest afin de faciliter l’accès à la mer à partir des régions intérieures et d’autre part Nord-Sud pour créer une liaison directe avec les différents pôles de développement au nord du Royaume.
Au lendemain de la récupération des provinces du Sud, des investissements lourds ont été opérés par le Royaume du Maroc pour le renforcement du réseau routier dans la région. Ainsi, un programme routier pour cette région a été mis en œuvre visant à assurer l’acheminement des produits de première nécessité pour l’approvisionnement des populations.
En effet, l’établissement des liaisons routières a permis le rattachement de la région aux centres de production et de distribution nationaux notamment aux riches plaines agricoles du Souss ainsi que le désenclavement de la région par la création de liaisons intégrées au réseau national. A cela s’ajoute l’amélioration des moyens internes de liaison en créant un maillage de routes reliant les centres ruraux aux agglomérations urbaines pour stimuler les échanges infrarégionaux.